Un modèle, une pose et un banc

photo marie g pose, banc, dessin modèle vivant atelier de dessin
Photo marie G, Atelier de dessin de modèle vivant

Sur ce banc, je m’apprête à poser. Cette fois ce sera une pose longue. Car c’est la deuxième partie de cet atelier de dessin du modèle vivant.

Mais juste avant de m’installer, je dois m’étirer afin de protéger mon cartilage et mes articulations. 

Puis, je quitte mes quartiers très singuliers où je me suis reposée après la série de poses rapides

J’enlève mon peignoir aux teintes caramel, je synchronise mon minuteur et je prends la pose.

Continuer la lecture de « Un modèle, une pose et un banc »

Aquarelle en touche | 5 façons

À la différence de l’opacité de la gouache, l’aquarelle se caractérise par sa transparence. Ce medium à l’eau, aux couleurs lumineuses, est utilisé par de nombreux artistes. Pour les puristes, il faut respecter des règles et en maitriser les techniques. Comme, les normes d’intemporalité, de réserves, de virtuosité, de l’absence de coup de pinceau et d’expressivité. Oh là là! Je préfère la liberté!…

Vous aussi? Vous êtes à la bonne place, car dans cet article, je vous propose une approche plus libre en 5 façons.

Je peux admirer les œuvres des Maitres de l’aquarelle et m’en inspirer et probablement vous également. Mais, j’aime aussi les œuvres fabuleuses des artistes qui ne se sont pas laissés influencer par des principes trop conventionnels. Les possibilités de travailler avec l’aquarelle sont nombreuses et voici certains avantages à l’utiliser en petite touche :

  • Aide à développer, de façon graduelle, la confiance et la maitrise de ce medium à l’eau, très particulier.
  • Permet d’apprécier la beauté des couleurs. 
  • De s’émerveiller des effets de la transparence et d’en profiter, plutôt que de ce préoccuper mentalement des règles et des techniques.
  • Profiter de sa facilité à être utilisé en déplacement comme des croquis en balade, des pochades en nature et en croque voyage.

Profitez donc des touches d’aquarelle avant de vous lancer dans des grandes œuvres. D’ailleurs, peut-être que vous n’aurez jamais cette intention. Alors justement, ce n’est pas une raison de se priver du plaisir de l’aquarelle!

aquarelle format de poche pour les balade et les voyages
Photo Marie G

5 façons pour des touches d’aquarelle:

Continuer la lecture de « Aquarelle en touche | 5 façons »

Dessiner la tête et le visage | 3 étapes

Il existe de nombreuses méthodes et techniques pour dessiner la tête et le visage du modèle vivant. Pour y arriver, il sera aussi nécessaire de considérer le contexte et l’objectif du dessin. Est-ce que le but est de faire un portrait, un dessin réaliste, une interprétation ou un croquis rapide?

Dans tout les cas, il faudra la connaissance de la forme du crane et de la, pratique!  Vous êtes peut être en train de vous dire : «Oh! D’accord, mais c’est beaucoup de travaille ça?!». Mais attendez! Voyons d’abord quelques approches pour aborder le dessin de la tête et du visage avec plaisir que j’ai  utilisé en trois étapes.

Quatre tête dessiner au crayon à mine grasse, Marie gauthier
Marie G, Têtes, crayon

3 étapes pour dessiner une tête et un visage avec plaisir!

Continuer la lecture de « Dessiner la tête et le visage | 3 étapes »

Dessin du modèle vivant | 3 notions

L’art et le dessin me nourrissent et me font du bien. Pour chasser le stress, relaxeret s’émerveiller, c’est fabuleux! En plus, à force de pratique, cela apporte de la confiance en soi

Mon métier de modèle vivantm’amène à poser dans différentes écoles d’art et d’ateliers de dessin. J’adore ce travail, mais j’adore aussi écouter et voir les enseignements que transmettent les professeurs et les artistes lorsque je pose dans leurs cours. C’est comme cela que j’apprends moi-même à dessiner!

dessin modèle vivant, fusain sur papier journal,
Marie G, fusain sur papier journal

Que vous dessiniez déjà ou que vous soyez une personne qui aimerait essayer le dessin du modèle vivant, sans trop savoir comment, vous trouverez dans ce blogue des informations intéressantes pour débuter et enrichir votre approche.

Bienvenue aussi à celles et ceux qui sont simplement curieux de découvrir et de mieux comprendre l’univers et le rôle du modèle vivantdans les ateliers et les classes de dessin du corps humain.

Dans cet article je vais partager avec vous 3 notions utiles qui reviennent souvent dans les ateliers lorsque je pose. Ces notions vont vous aider à mettre de l’énergie dans vos dessins et croquis. Ils pourront aussi vous encourager à développer votre propre style.

Les façons d’aborder le dessin du corps humain sont nombreuses. Cependant, certaines notions de bases peuvent enrichir votre façon de le dessiner.

Voici les 3 notions:

Continuer la lecture de « Dessin du modèle vivant | 3 notions »

Pour dessiner, effacez!

Comme vous le savez, je travaille comme modèle vivant et il m’arrive souvent de poser pour des classes et des ateliers de débutants en dessin. Plusieurs des techniques que je vois et que j’entends, pour apprendre à dessiner, reviennent régulièrement. Et une de celles-ci est… d’effacer

Différentes gommes à effacer
Différentes gommes à effacer

Cette technique est vraiment surprenante car elle permet de voir apparaitreson dessin, de jouer et de se familiariser avec les ombreset les lumières. De plus, elle aide à aiguiser l’œil à mieux percevoir les formes négatives.

Après quelques essais, vous aurez mieux maitrisé la technique de «l’efface». Ainsi vous pourrez facilement l’introduire dans différents types de dessin. Atténuer les noirs. Ajouter des traits. Puis nuancer des tons de gris.

essai technique de l'efface
Mon essai

Voyons maintenant comment : 2 étapes et 3 astuces

Continuer la lecture de « Pour dessiner, effacez! »

Le gribouillage pour rester ZEN | 3 astuces

Vous avez sans doute dû, à un moment ou un autre, gribouiller sur le revers d’une enveloppe, dans un coin d’une serviette de table en papier ou sur quelques pages de votre cahier de notes. Un petit geste anodin qui, intégré à votre quotidien, pourrait vous aider à rester Zen.

Je pratique moi même le gribouillage et j’aimerais vous partager 3 astuces pour vous aider à le développer quotidiennement et bénéficier de ses aspects bienfaisants.

Le gribouillage se fait la plus part du temps spontanément. Sans vous en rendre compte, en parlant au téléphone par exemple, vous avez commencé des petits carrés ou des petits ronds que vous avez ensuite noircis. Peut être avez vous fait la tête d’un chat ou tout simplement un long trait en forme de spirale.

Peu importe le dessin effectué, cette activité spontanée vous a permit d’être dans le moment présent. Dans une sorte de détente ou d’un lâcher prise inattendu!

Le professeur de philosophie Jesse J. Prinz de la City University de New York s’est intéressé à l’habitude du gribouillage et la considère comme nous permettant d’être dans une « écoute absolue ».

Ce que j’aime aussi du gribouillage, c’est qu’il n’est pas relié à la performance. Il est une «sorte de dessin» qui peut être autant abstrait que figuratif. Même chargé de ratures, d’irrégularité ou de déséquilibre, le gribouillage fait son effet  sur ma concentration, mon attention et mon bien être.

Chaque gribouillage me permet de vivre «une présence» qui équivaut à une douce médiation. Je vous encourage à gribouiller et voici mes 3 astuces :

1- Gribouillis jumeaux

Un jour que je voulais gribouiller pour me détendre quelques minutes et libérer mon mental, j’ai spontanément pris deux crayons sans même réfléchir. Puis, j’ai été surprise par les «gribouillis jumeaux» que cela créait. 

Essayez-le!

Dans la même main, tenez deux crayons mines à la manière de baguettes chinoises. Faites en sorte de les tenir fermement et de garder la même distance entre les deux mines.

Vous verrez comme c’est fascinant de voir les formes et les traits se former en double.  En suivant des yeux ces formes qui se répètent instantanément, c’est assuré, votre mental sera déjoué!

gribouillis jumeaux
Gribouillis jumeaux, deux crayons mines

2- Gribouillis fantômes

J’ai découvert ce gribouillage lors d’un atelier sur les carnets de dessins.

À votre prochaine pause, sortez prendre l’air et repérez quelques éléments de la nature comme un tronc d’arbre ou des petits cailloux. Déposez une feuille sur ceux-ci et gribouillez avec le coté de la mine d’un crayon. Découvrez toutes les formes originales ainsi que les curieux traits qui se dessinent.

Idéalement ce gribouillage s’exécute plus facilement sur du papier calque car celui-ci laisse apparaitre les formes et les traits inusitées de façons plus contrasté. Ainsi qu’avec du fusain pour bénéficier d’une qualité de nuance.

Une autre très belle façon de distraire le mental trop agité et de se ramener à l’instant présent.

gribouillis fantômes
Gribouillis fantômes, fusain de vigne sur papier calque sur cocottes naturelles

3-Gribouillis des yeux

Sans regarder votre feuille, tracez tout ce que vous voyez devant vous. J’insiste sur le fait de ne pas regarder votre feuille, votre main et votre crayon. Mais bien d’observer et de suivre des yeux les contours et les intérieurs des éléments qui se présentent à vous. Laissez glisser lentement votre crayon sur le papier pendant que vos yeux voyagent à travers les objets qui occupent votre espace.

Le résultat sur le papier n’a pas d’importance.

Il peut toutefois être surprenant, bizarre et contrer les schémas de nos habituelles perceptions.

Gribouillis des yeux
Gribouillis des yeux, crayon mine sur papier

C’est article participe à l’évènement « 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien» du blog Habitudes Zen. J’apprécie beaucoup ce blog pour ses nombreux articles intéressants dont celui-ci mon préféré.

« La terre est un palimpseste gratté et retravaillé à chaque génération par le gribouillage du piétinement »

Sylvain Tesson, Petit traité sur l’immensité du monde

Vous avez aimé cet article, laissez un commentaire, j’aime bien vous lire 🙂

Méthodes pour dessiner le modèle vivant

Les méthodes pour dessiner le modèle vivant sont nombreuses. Celle de Robert Barrett, maitre en dessin, est très bien exposée dans son livre.

J’ai résumé, dans mes articles précédents, deux bons livres sur le dessin du modèle vivant, voici les deux autres.

Le troisième livre :

Le dessin d’après modèle vivant de Robert Barrett, Éditions Eyrolles.

Livre: Le dessin de Robert Barrett, Eyrolles
Livre: Le dessin de Robert Barrett, Eyrolles

Ce livre est garni de 200 dessins et croquis très bien illustrés grâce au talent exceptionnel de l’artiste Robert Barrett. Avec progression, il pousse plus loin le dessin en démontrant comment dessiner des drapés, des arrière-plans et la personnalité du modèle.

Au delà de la technique, l’auteur nous invite à mettre certaines «qualités» dans nos croquis. Comme par exemple :

Communication

Savoir communiquer, à travers le dessin ou les croquis, la vitalité et l’énergie que peut dégager le modèle.

L’exagération

Elle est souvent plus proche de la réalité. Vous pouvez donc exagérer certaines courbes ou quelques lignes droites. La pose du modèle sera mise en valeur.

La conviction

Particulièrement dans les croquis rapides, la conviction dans nos traits et nos formes permet de démarrer en force.

Croquis tiré du livre Le dessin d'après modèle vivant, Robert Barrett
Tiré du livre de Robert Barrett, Le dessin d’après modèle vivant, Eyrolles

Conclusion

Cet ouvrage m’a beaucoup plu! Je suis certaine qu’avec ce livre, et de la pratique, vous saurez dessiner le modèle vivant très rapidement.

Avec ces 14 chapitres merveilleusement illustrés, j’ai appris énormément. Que ce soit pour simplifier des formes complexes ou créer de la profondeur à l’aide du «clair» et du «foncé», l’artiste nous amène à réfléchir d’avantage sur notre approche du dessin en général et particulièrement du corps humain.

Mon coup de cœur: Le carnet de croquis

Rempli d’idées, ce dernier chapitre nous enseigne de multiples façons d’utiliser nos carnets de dessin et ainsi nourrir notre imagination!

Le quatrième livre :

Le nu modèle vivant de Jean-Claude Gérodez, Édition Eyrolles

Livre : Le nu modèle vivant, Jean-Claude Gérodez, Eyrolles
Livre: Le nu modèle vivant, Jean-Claude Gérodez, Eyrolles

J’ai réservé pour la fin ce livre, car celui-ci est un peu spécial par son approche poétique. Très professionnel, l’auteur nous invité dans son atelier où ses étudiants ont réalisé des travaux sur huit séances thématiques d’après le modèle vivant. C’est fabuleux de voir que même des dessins non finis ou de débutants, peuvent avoir leur beauté, leur charme et leur force.

Ce livre me rejoint, car il met en lumière les différents aspects du «comment ça se passe» en ateliers lorsque je pose. On peut également sentir dans cet ouvrage, bien illustré de photos couleurs, le grand respect de tout de ce qui tourne autour du modèle vivant. C’est-à-dire, le rapport entre le modèle, le professeur et les participants, ainsi que celui de l’ambiance et de l’environnement. Sans oublier, quelque soit le résultat, le respect des dessins ou des ouvres réalisés par les étudiants.

Jean-Claude Gérodez a compris l’importance de la recherche personnelle. Il nous amène dans diverses directions, et nous donne de belles pistes pour nos travaux.

J’aime le fait que dans ce livre, l’auteur aborde aussi d’autres médium comme l’aquarelle, la peinture à l’huile et la gouache pour représenter le mouvement du modèle.

C’est plus qu’un livre pour apprendre le dessin du corps humain, c’est aussi un livre de chevet pour réfléchir sur l’art, à la représentation du nu, et aux approches classiques, modernes et contemporaine.

Est-ce que ces articles sur «des livres» pour dessiner le modèle vivant vous ont aidés?

Merci de me laisser vos commentaires. J’ai le souci de vous orienter vers vos aspects créatifs et de vous outiller afin que vous puissiez trouvez votre propre style personnel. 🙂

Bon dessin!

La pratique du dessin du modèle vivant

Comme vous le savez, je pratique le métier de «modèle vivant» dans les écoles d’art et pour des groupes d’artistes. Mais comme vous le savez aussi, je pratique également le dessin du cops humain en explorant les différentes approches que j’apprends, lorsque je pose dans les classes de dessin et que je vous partage.

En «fouinant» à la bibliothèque, j’ai déniché 4 livres sur le sujet. Vous avez probablement lu mon article précédent sur le premier livre.

Voici le deuxième :

Modèle Vivant, Barrington Barber, Vigot

livre de Barrington Barber
Modèle Vivant, Barrington Barber, Vigot

Dans cet ouvrage, l’auteur nous invite, avec une grande simplicité, au dessin du modèle vivant. En très peu de pages et par de magnifiques exemples, nous pouvons découvrir une variété de techniques et de styles inspirants de dessins du corps humain.

Continuer la lecture de « La pratique du dessin du modèle vivant »

Des livres pour dessiner le modèle vivant

Mon métier de modèle vivant m’amène à m’intéresser aux diverses façons d’aborder le dessin du corps humain. En observant les professeurs dans les classes ou en découvrant les esquisses et croquis des participants, je peux voir combien il peut y avoir de manières de dessiner.

Parfois, entre deux sessions de poses, je «fouine» à la bibliothèque pour trouver des livres intéressants sur le dessin du modèle vivant.

J’ai déniché pour vous 4 livres, différents par leurs approches, mais similaires et cohérents dans la logique des principes de bases. Je vais vous partager, dans les prochains articles, un résumé de chacun d’eux et pourquoi je les aime!

Voici le premier : Le corps humain, John Raynes, Édition Fleurus

livre de John Raynes
Livre: Le corps humain, John Raynes ed Fleurus

Ce livre est intéressant par ses techniques variées que nous fait découvrir cet artiste de grand talent John Raynes. On y trouve les clés qui donnent la possibilité à chacun de développer son propre talent!

Continuer la lecture de « Des livres pour dessiner le modèle vivant »

Pourquoi dessiner le corps humain est si fascinant?

Dans mon métier de Modèle Vivant je rencontre de nombreuses personnes, (artistes, étudiants ou débutants en dessin) extrêmement fascinées par le dessin du corps humain. Dès qu’ils ont tracé un premier trait sur le papier, la magie s’est installée. Même si dessiner le corps humain reste un exercice très complexe, la fascination est incessante!

Pas juste des contours

Si vous n’aviez jamais dessiné le corps humain et que vous aviez l’intention de le faire, vous auriez probablement le réflexe de dessiner les contours du modèle devant vous. Ce n’est pas mauvais en soi, mais vous vous priveriez d’une panoplie d’avantages à aborder le dessin avec d’autres façons très intéressantes.

Le corps est constitué de différents systèmes dont l’appareil squelettique, musculaire et tégumentaire (la peau). Chacun de ces éléments est responsable des formes, des saillies, des courbes, des plis et des lignes que vous observeriez avant de dessiner. En étant plus conscient de ces fabuleuses structures internes, le dessin s’approfondit et le rend plus «vivant».

structure squelettique
Marie G, crayon sur papier journal ( structure squelettique)
Continuer la lecture de « Pourquoi dessiner le corps humain est si fascinant? »