Dessin du modèle vivant | 3 notions

L’art et le dessin me nourrissent et me font du bien. Pour chasser le stress, relaxeret s’émerveiller, c’est fabuleux! En plus, à force de pratique, cela apporte de la confiance en soi

Mon métier de modèle vivantm’amène à poser dans différentes écoles d’art et d’ateliers de dessin. J’adore ce travail, mais j’adore aussi écouter et voir les enseignements que transmettent les professeurs et les artistes lorsque je pose dans leurs cours. C’est comme cela que j’apprends moi-même à dessiner!

dessin modèle vivant, fusain sur papier journal,
Marie G, fusain sur papier journal

Que vous dessiniez déjà ou que vous soyez une personne qui aimerait essayer le dessin du modèle vivant, sans trop savoir comment, vous trouverez dans ce blogue des informations intéressantes pour débuter et enrichir votre approche.

Bienvenue aussi à celles et ceux qui sont simplement curieux de découvrir et de mieux comprendre l’univers et le rôle du modèle vivantdans les ateliers et les classes de dessin du corps humain.

Dans cet article je vais partager avec vous 3 notions utiles qui reviennent souvent dans les ateliers lorsque je pose. Ces notions vont vous aider à mettre de l’énergie dans vos dessins et croquis. Ils pourront aussi vous encourager à développer votre propre style.

Les façons d’aborder le dessin du corps humain sont nombreuses. Cependant, certaines notions de bases peuvent enrichir votre façon de le dessiner.

Voici les 3 notions:

1- Le geste

Une différence fondamentale entre dessiner un modèle et dessiner un objet, est bien sûr la notion de «vie».

C’est fascinant de dessiner quelqu’un de vivant! Mais c’est aussi complexe. La notion du geste devient importante, puisqu’elle permet de faire sentir la vie dans le dessin. Pour donner un aspect vivant et intéressant au dessin, il faut éviter qu’il soit raide, trop droit et figé.

L’artiste Steve Huston considère que «le geste» doit être courbe. Il explique dans son livre Dessiner le corps humain  que tout ce qui est vivant est constitué principalement d’eau et de fluide en mouvement. Ce qui devrait transparaitre, est donc la fluidité et ses courbes souples. 

«Le geste est le seul moyen d’animer les dessins, les peintures et sculptures.»

Steve Huston

Comment dessiner le «geste» en 30 secondes?

Le dessin gestuel s’exécute rapidement avec des poses de 30 secondes à 2 minutes. De la l’importance et le défi de capter les lignes d’actions.

Dessiner les grandes lignes

Un bon point de repère est la colonne vertébrale. Il est judicieux de repérer sa courbe et de la tracer rapidement mais avec souplesse. 

Prolonger les lignes

La ligne de la colonne pourra être prolongée pour signifier une jambe ou un bras. Ceci permet de suggérer la position du corps dans son mouvement.

Rester simple

Ce n’est pas le temps de s’attarder dans les petits détails ou aux éléments complexes du corps.

Dessiner sur la même feuille

dessin, croquis, poses rapides, plusieurs poses sur la même feuille,
Marie G, dessins au crayon, 30 secondes

Parfois, les dessins de 30 secondes peuvent se faire sur la même feuille. Cela peut sembler «cacophonique», mais ce qui compte c’est le travaille de l’œil et de la main qui s’intègre et le plaisir de tracer avec spontanéité!

2- L’observation

Garder l’œil sur le modèle et la main sur le papier

C’est probablement la phrase que j’entends le plus souvent dans les ateliers lorsque je pose. Les professeurs répètent constamment : «Regardez le modèle».

Nous avons tous une conception du corps humain qui vient un peu déstabiliser notre cerveau quand on commence à dessiner. Il faut essayer de ne pas écouter ces concepts et dessiner simplement ce que l’on voit.  

Se pratiquer à observer

Comme n’importe la quelle des activités ou disciplines, il est nécessaire de s’entrainer avant, avec différents exercices. Même chose avec le dessin d’observation. La plus part du temps nous sommes portés à regarder notre main tracer la ligne. Il faut s’habituer à regarder le modèle et ne plus se fier à la main, mais à l’œil. 

Voici un des exercices :

L’exercice appelé «le dessin à l’aveugle» est très efficace. Après quelques essais, vous verrez la différence. Il permet aussi de prendre confiance dans le fait de ne plus regarder sa main. Cliquez ici pour l’exercice.

3- L’expression

Ligne sensible

L’expressivité dans le dessin est apportée par la pose que prend le modèle mais surtout par la qualité de la ligne et du tracé. C’est l’occasion d’explorer son propre style.

Signature

Lorsque vous apposez votre signature sur un document, elle est unique et propre à vous. De la même manière, vos lignes et vos traits dans le dessin, deviendront votre marque.

Exercice : 

Tracez sur une feuille de papier plusieurs lignes en variant la pression du crayon. Répéter régulièrement. 

tracés, rythme, exercice du trait sensible
Différents tracés, variétés dans le rythme et la pression sur le crayon

Le rôle du modèle en poses rapides pour le dessin gestuel

Dans le dessin gestuel il y a des notions de mouvement, d’expressivité et de rapidité. 

Lorsque je pose pour les ateliers de dessin gestuel, je dois m’adapter à ces notions. Mes poses sont rapides dans le temps, et doivent exprimer le mouvement. 

Je sais que le besoin des étudiants est de repérer certains éléments du corps comme la colonne vertébrale, alors je pose de façon à varier la position de ma colonne, de mon bassin et de ma cage thoracique. 

Mon rythme est soutenue, dès qu’une pose se termine, j’enchaine immédiatement avec la suivant pour que les étudiants restent captifs et gardent aussi le rythme.

C’est important, car le dessin gestuel s’exécute rapidement afin de capter le mouvement et la ligne d’action du corps.

À vous de jouer

Lorsqu’on débute, surtout ne pas avoir peur de se tromper. Car le but n’est pas de faire un dessin fini ou complet, mais d’apprivoiser le geste. Même s’ils auront l’air de «bonhomme allumette» l’idée est d’essayer de traduire la pose.

Poses rapides, bonhomme allumette, fusain, croquis, débutant,
Poses rapides fusain

Les croquis rapides seront probablement destinés au bac à recyclage. Mais avant de les jeter, pensez à peut être les utiliser pour faire un «Carnet d’imagination». Cliquez ici.

Covid-19

Compte tenu des circonstances, il n’est plus possible de se regrouper en atelier pour dessiner le modèle. Par contre, il y a des tonnes de tutoriels en ligne qui le rend possible. 

Personnellement, je la fais en regardant la télévision. Les personnes apparaissent souvent très rapidement, comme les poses rapides. Un beau défi!

J’utilise à l’occasion, les images dans des magazines ou des livres d’art et je minute le temps en 30 secondes, 1 minutes à 2 minutes.

J’espère vous avoir donné le gout d’essayer ou de continuer le dessin du modèle vivant. 

Si vous avez aimé mon article, cliquez sur « j’aime» et merci de le partager.

Vos commentaires sont aussi appréciés! 🙂

Partager l'article

2 réponses sur “Dessin du modèle vivant | 3 notions”

    1. Merci Carole pour ton commentaire, j’espère que tu vas essayer ce type de dessin et ajouter cette pratique à tous tes autres talents d’artiste que tu as déjà. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *