Un modèle, une pose et un banc

photo marie g pose, banc, dessin modèle vivant atelier de dessin
Photo marie G, Atelier de dessin de modèle vivant

Sur ce banc, je m’apprête à poser. Cette fois ce sera une pose longue. Car c’est la deuxième partie de cet atelier de dessin du modèle vivant.

Mais juste avant de m’installer, je dois m’étirer afin de protéger mon cartilage et mes articulations. 

Puis, je quitte mes quartiers très singuliers où je me suis reposée après la série de poses rapides

J’enlève mon peignoir aux teintes caramel, je synchronise mon minuteur et je prends la pose.

Ma pose est simple et naturelle

Quelques minutes encore avant de démarrer pour laisser les gens s’installer à leur chevalet… «Ok? C’est parti pour quarante cinq minutes

Me voilà immobile dans ma carcasse. Ma pose est simple et naturelle, en carême de mouvements.

Plusieurs dessinent dans leur carnet. D’autres peignent sur du carton. Certains s’attardent qu’à une partie de mon corps comme un sein, une hanche ou une main.

marie modele dessin main fusain croquis
Modèle Marie G,

Une participante travaille plutôt sur la carnation de ma peau. Elle aura besoin du rouge carmin comme l’indique ses notes dans son grand cartable carré. 

C’est beau de voir les gens s’adonner à leur passion. Il y a les intuitifs qui donnent à leurs œuvres beaucoup de caractère. Puis, il y a les cartésiens qui calculent au quart de centimètre pour un rendu très réaliste. 

Je commence à avoir froid aux orteils. Je m’efforce de ne pas bouger malgré cela. J’aurai bien aimé une carpette sous mes pieds. Sinon, une petite chaufferette aurait pu faire l’affaire. Je vais le demander la prochaine fois.

Trente minutes d’écoulées, je peux tenir encore quinze…

Un titre sur le cartel

Le carillon de mon minuteur sonne. Voilà, la pose est finie. Sincèrement, je suis contente de bouger. J’enfile mon cardigan, ça me réchauffe. Je fais le tour des œuvres inachevées. Les gens vont les terminer à la maison. Puis, éventuellement les exposer avec un titre sur le cartel.

Les participants de cet atelier sont sympathiques. Ils me remercient pour les poses. «Et merci aussi pour ton charisme.»

Je m’attarde à ce dessin, une symphonie de traits et de lignes sensibles remplies de symbole. Je lui dis : « C’est magnifique! » Elle s’empresse de dire : «Ah c’est pas si bon que ça». Les gens ont souvent le syndrome de l’imposteur face à leur coté créatif et artiste.

Je réponds : «Pourtant il y a tellement de sincérité dans ton coup de crayonje l’aime beaucoup.» Je vois alors ses yeux scintiller. 

modele marie g fusain dessin
Modèle Marie G, fusain

Bye tout le monde, je vous laisse ma carte!

Marie G

Avez-vous aimé cet article?

Dites-moi dans les commentaires plus bas, si vous avez appris quelque chose sur le rôle du modèle dans un atelier de dessin du modèle vivant?

Feriez-vous ce métier? Ou vous préférez dessiner? 🙂 Alors cet article pourrait aussi vous intéresser. Cliquez ici.

Merci d’avoir lu mon article! Tu peux me suivre sur ma Page FB 🙂

Partager l'article

3 réponses sur “Un modèle, une pose et un banc”

  1. Merci Marie, Tu es une grande prof, j’ai pu expérimenter quelques traits sur une feuille lors d’une démonstration de ta part. Peut-être qu’un jour j’aurai le goût d’essayer à nouveau. Pour le moment je m’amuse avec un autre médium.
    Merci

    1. Merci Nicole pour ton commentaire, ça me touche. C’est très bien d’explorer d’autres médium et de continuer à développer ton magnifique coté artistique. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *