Des livres pour dessiner le modèle vivant

Mon métier de modèle vivant m’amène à m’intéresser aux diverses façons d’aborder le dessin du corps humain. En observant les professeurs dans les classes ou en découvrant les esquisses et croquis des participants, je peux voir combien il peut y avoir de manières de dessiner.

Parfois, entre deux sessions de poses, je «fouine» à la bibliothèque pour trouver des livres intéressants sur le dessin du modèle vivant.

J’ai déniché pour vous 4 livres, différents par leurs approches, mais similaires et cohérents dans la logique des principes de bases. Je vais vous partager, dans les prochains articles, un résumé de chacun d’eux et pourquoi je les aime!

Voici le premier : Le corps humain, John Raynes, Édition Fleurus

livre de John Raynes
Livre: Le corps humain, John Raynes ed Fleurus

Ce livre est intéressant par ses techniques variées que nous fait découvrir cet artiste de grand talent John Raynes. On y trouve les clés qui donnent la possibilité à chacun de développer son propre talent!

Il est divisé en quatre chapitres et comprend de nombreux exercices :

1- Le matériel

L’auteur souligne l’importance de bien sélectionner les instruments avec lesquels vous travaillerez. Car, il y a du «matériel» qui convient mieux au dessin du modèle vivant pour diverses raisons.

Lorsqu’on débute en dessin, certains médium sont plus appropriés aux corrections rapides comme le fusain par exemple. De plus, il permet de créer des variétés de tons. Le crayon, à l’aide de sa pointe, permet de traiter les petits détails. L’encre et l’aquarelle viendront teinter les dessins. Ensuite, avec l’expérience, les pastels et le stylo seront des médiums à maitriser.

À la fin du chapitre, il question de papiers et cartons pour trouver le bon support correspondant à l’outil choisi pour votre dessin. Cette section est très intéressante car elle nous renseigne aussi sur les différentes textures, comme par exemple le papier rugueux, à grain ou le papier lisse.

Différents papiers, John Raynes
Tiré du livre de John Raynes, Le corps humain, chapitre Matériel

2- Principes de base

J’aime beaucoup ce livre parce que chaque principe de base est accompagné d’exercices relativement faciles à exécuter. Le dessin du modèle vivant peut être abordé par un ou plusieurs principes de bases. Et d’en connaitre les règles, permet d’élargir les possibilités et de développer des styles. Ici entrent les notions de mesure et de perspective. Puis, comment repérer les ombres et les lumières, identifier les couleurs chaudes et froides. Enfin, savoir suggérer des formes et des volumes.

couleurs chaudes et froides, John Raynes
Tiré du livre de John Raynes, Le corps humain, chapitre Principes de base

3- Notions essentielles d’anatomie

Pour dessiner un modèle vivant de façon convaincante, il convient de connaitre certains systèmes et appareils du corps humain. L’appareil squelettique en serait un des plus important. John Raynes dans son livre l’explique de façon simple et facilement compréhensible. Ce qui me plait, c’est qu’il démontre les variantes de la colonne vertébrale du modèle, lorsqu’il est debout, puis allongé. Aussi, il explique quoi observer lorsqu’on se trouve devant le modèle ou que celui-ci se trouve à poser de profil.

squelette, John Raynes
Tiré du livre de John Raynes, Le corps humain, chapitre Anatomie

4- Des études pour stimuler l’inspiration

Le dernier chapitre est consacré à des « études ». Ça c’est formidable!

Comme il suggère, avant de se lancer dans un projet ambitieux, des études comme les croquis permettent de «s’échauffer».

croquis, John Raynes
Tiré du livre de John Raynes, le corps humain, chapitre Étude

D’autres études sont intéressantes comme l’observation des tensions dans le corps du modèle ou si celui-ci est drapé d’une étoffe fluide ou même parsemé  jeux de lumières.

Mon coup de cœur dans la section des études, est celle consacrée à l’autoportrait. J. Raynes cite : « Vous demeurez votre meilleur modèle pour plusieurs raisons : le sujet est connu, et disponible à loisir!».

Un message important 

Avec cet ouvrage, l’auteur nous rappelle l’importance d’observer et de développer un regard objectif face au modèle. Regarder de près un sujet vivant, sous des angles différents et dans diverses poses, offrira au regard des surprises. Le rapport créé par les formes, les proportions et les reflets de lumière iront probablement à l’encontre de nos idées préconçues du corps humain.

Dessinez ce que vous voyez, vous progresserez plus rapidement!

Source: Le corps humain nu et anatomie, John Raynes ed Fleurus

Vous avez aimé cet article, merci de le partager. Vos commentaires sont précieux et j’aime beaucoup vous lire!

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *