Comment aborder le dessin de modèle vivant (5 astuces)

Le corps humain est très complexe. Tous ceux qui s‘attardent à le dessiner, le sculpter ou le peindre font face à des difficultés. Et c’est normal ! Il est possible que vous avez tenté d’explorer ce sujet et que devant ces complexités vous avez arrêté de dessiner. Pourquoi ne pas réessayer ? En l’abordant cette fois de façon plus intuitive, gestuel et même évolutive.

1- Observer

 Un des principes de base pour aborder le dessin est l’observation. Avant même de dessiner, observer permet de familiariser l’œil au sujet. Puis de laisser l’œil faire le dessin. Autrement dit, de vous fier à ce que vous observez et non à la conception que vous avez du corps humain.

2- Dessiner des poses rapides

 Les poses rapides sont souvent utilisées comme réchauffement avant d’éventuels dessins plus élaborés du modèle. Mais il est très intéressant de les aborder comme une recherche intuitive des formes et des espaces. Des traits et des courbes. Dessinez plusieurs poses sur une même feuille, sans vous soucier du résultat final. Vous pourriez découvrir des aspects très personnels dans votre dessin. Cela permet aussi de décortiquer les parties du corps. Alors que habituellement notre cerveau les conçoit unies et reliées.

        

3- Anticiper les poses

Encore sur une même feuille, dessinez 2 ou 3 poses.  Évidemment, il n’est pas possible de deviner quelle sera la prochaine pose que le modèle va prendre. Mais on peut toujours anticiper soit une pose debout, assise ou couché. Cela permet de prendre conscience de l’espace sur la feuille et de l’utiliser. Puis de créer, même si les corps ne sont pas parfaits ou réalistes, des dynamiques, du rythme ou de l’expression.

4- Contour et sans contour

 Maintenant amusez-vous à dessiner le modèle, toujours sur une même feuille, 2 poses en traçant sur un les contours. Et sur l’autre sans ou peu de contours. Utilisez le coté du fusain pour créer des masses.

5- Dessin de masses

 La pose du modèle représente souvent une ou des formes géométriques simples. À l’aide du coté du fusain dessinez des masses semblables aux formes que vous observez. Puis ajoutez quelques traits suggérant les contours du corps. Rendez-le expressif !

Petite école d’art pour aider les autodidactes

Laissez un commentaire, j’aime bien vous lire 🙂

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *