Pensez comme Léonard de Vinci | Le raffinement des sens pour la créativité

Tiré du livre Pensez comme Léonard de Vinci, écrit par Michael J. B Gelb, voici dans le cadre de mon défi la suite et le résumé du troisième principe pour plus de créativitéet d’imagination : Le raffinement des sens.

Principe 3 : Sensation

«Toute notre connaissance découle de notre sensibilité»

Léonard de Vinci

Pour Léonard, le développement des sens est très important. Bien que chez lui, la vue et l’ouïe dominaient, il s’efforçait de tous les raffiner. Avec ses vêtements, il en appréciait les textures. Les sensations de douceur des velours, la finesse des soies. Des fleurs odoriférantes parfumaient son atelier. L’art culinaire était une autre de ses passions et il développa  le concept de « petites portions santé » et s’attardait également à d’exquises présentations.

Le raffinement des sens, se développe par une sorte de gymnastique sensorielle. Voici quelques exercices proposés par l’auteur :

Auto-évaluation de vos sens

Passez d’abord en revue la façon d’utiliser vos sens au quotidien. Méditez sur ces suggestions :

La vue :

-Je suis sensible à l’harmonie des couleurs

-Je connais la couleur des yeux de mes amis (es)

-Je suis sensible aux changements subtils de la lumière

L’ouïe :

-Je suis sensible aux bruits

-Mes amis (es) disent que je sais les écouter

-J’aime le silence

L’odorat :

-Les odeurs affectent mes émotions

-Je reconnais l’odeur de mes proches

-Je sais modifier mon humeur à l’aide d’arômes

Le goût :

-Je peux déceler différentes herbes ou épices dans un mets complexe

-Je goûte la fraîcheur des aliments

-J’évite les aliments vides

Le toucher :

-Je suis conscient de la sensation des textiles

-J’aime toucher et être touché

-Je sais écouter avec mes mains

Émouvoir ses sens (3 exercices)

 Exercice 1: Visualiser

Visualisez votre scène préférée dans le but d’émouvoir vos sens. Selon Léonard, il existe deux formes de visualisation qu’il défini comme :

-‘’Post-imaginer, c’est imaginer les choses passées.’’

-‘’Pré-imaginer, c’est imaginer les choses à venir.’’

Peut importe ce que vous choisissez, que ce soit réelle ou imaginaire le but est de faire participer vos sens. Si vous êtes sur une plage par exemple en train de relaxer, regardez l’immensité de l’océan. Sentez l’air salin. Appréciez le son des vagues. Ressentez le soleil qui chauffe votre peau. La texture du sable qui s’écouler entre vos doigts. Rincez vos mains dans l’eau, puis goûtez en léchant vos doigts, le sel de la mer. Raffinez encore plus, en détaillant d’avantage.

Exercice 2 : Dégustation comparée

Il s’agit de raffiner notre sensibilité olfactive et gustativepar des dégustations comparées. Vous pouvez le faire avez différents éléments comme du vin, du chocolat, des thés, des huiles d’olive. Prenons par exemple du miel.

-Achetez trois sortes de miel aux différents arômes de fleurs.

-Humez chacun des parfums pendant trente secondes.

-Décrivez leurs arômes de façon poétique.

-Goûtez et comparez les saveurs avec de nouveaux mots.

Exercice 3 : L’union des sens ou la synesthésie

 La sensibilité synesthésique se raffine en décrivant un sens en fonction d’un autre. Voici ce que vous pouvez faire :

Dessinez la musique : Écoutez votre musique préférée et traduisez vos sensations et vos émotions par des formes et des couleurs.

Émettez des sons en regardant des couleurs.

Évaluez vos problèmes ou questionnements en leurs attribuant des formes, des textures, des couleurs, des bruits et des odeurs.

Mon expérience suite à mon défi sur le raffinement des sens.

 Je trouve ces exercices fascinants. Celui d’émettre des sons en regardant les couleurs je l’ai fais en aiguisant mes crayons de couleur. À chacun j’exprimais, par un ou des sons, ce que je ressentais. Quand j’ai eu terminé, je suis allé me faire à manger. Lorsque j’ai pris des betteraves pour les laver, des sons ont montés en moi sans que j’y pense. Wow ! J’ai aimé cette sensation.

Mon expérience personnelle

Quand j’étais jeune, je jouais avec mon petit frère et j’inventais des jeux. J’aimais celui où je lui couvrais les yeux pour qu’il devine, par la simple sensation sur la peau de son visage, le nom ou la matière de l’objet.

Un exercice que j’aime faire aussi c’est le dessin à l’aveugle. Il développe le sens de la vue, du toucher ainsi que la sensibilité de la ligne. Vous dessinez lentement un objet, un arbre ou une personne sans regarder votre feuille. Vous ne levez jamais le crayon. Vous gardez constamment le contacte du crayon sur la feuille.

Mon dessin à l’aveugle d’un arbre

blog-Un modèle des Ateliers est une petites école d’art pour les autodidactes heureux!

Laissez-moi vos commentaires, le résultat de vos expériences, le plaisir que vous avez à utiliser vos sens. J’aime bien vous lire. 🙂

Partager l'article

2 réponses sur “Pensez comme Léonard de Vinci | Le raffinement des sens pour la créativité”

  1. Ce sont des exercices amusants à faire pour se connaître et se recentrer aussi. C’est un geste de pleine conscience à appliquer autant lorsqu’on mange, qu’on marche ou que l’on fasse le ménage. J’ai envie de tous les faire mais celui du dessin à l’aveugle m’attire. Car on ne voit bien qu’avec les yeux du coeur disait Saint-Exupéry.

    1. Merci Diane pour ton commentaire! Ces exercices aiguisent notre créativité.Pour le dessin à l’aveugle, je te souhaite de le faire, car il nous amène dans un autre monde.:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *