«Visite dans l’atelier» de l’artiste peintre : François Vidal

«Visite dans l’atelier» de l’artiste est une série d’articles pour vous présenter des artistes professionnels ou autodidactes qui vont certainement vous inspirer par leur parcours. Je vais les rencontrer dans leur atelier pour savoir comment ils s’installent, comprendre ce qui les pousse à créer et profiter de leur générosité à transmettre des astuces et des conseils.

«Visite dans l’atelier» de François Vidal

J’ai connu François Vidal lorsque j’ai posé pour une de ses sessions de Modèle Vivant qu’il organise dans son atelier du Vieux-Longueuil. Sa peinture abstraite et ses dessins sont remplis de fougue et de couleurs. Ses œuvres se retrouvent au Canada, aux Etats-Unis et en France.

Pastel sur papier Kraft, François Vidal

François a toujours eu une attirance pour la peinture, mais comme beaucoup de personnes, il a dû mettre de coté pendant plusieurs années, cet aspect de lui-même.

Un jour, à la lecture du livre Demandez et vous recevrez de Pierre Morency, les portes s’ouvrent et son premier contacte avec la peinture se produit. C’est une amie qui lui présente sa tante, artiste peintre, qui lui donnera ses premiers cours.

François Vidal n’en reste pas là. Il s’inscrit à un certificat en art plastique à l’Université du Québec à Montréal à l’âge de 50 ans.

Wow panique !

Il écrit ces deux mots sur la première page de son cahier de note lors de son premier cours. Je comprends bien sa réaction ! Normal d’avoir peur du nouveau, des exigences de l’école, des différences d’âge avec les jeunes étudiants et étudiantes, et des discours à donner devant la classe sur les motifs de sa démarche artistique.

Son premier livre recommandé par sa professeure Nicole Tremblay:

Histoire de l’Art de Ernst Gombrich

Ce livre à été publié pour la première fois en 1950 et il est encore aujourd’hui un des plus populaires et apprécié pour son langage accessible.

La détermination de François venait d’une grande réflexion après ses années de refoulement et de déni de son besoin de créer : 

« Il faut que je change ma vie avant d’être obligé de la changé »

Paris

Son certificat complété, Vidal préfère continuer son parcours en autodidacte. Il part pour Paris, parfaire sa formation en dessin de Modèle Vivant, à l’École Supérieure des Beaux Arts (ENSBA). Il s’adonne également et assidument aux ateliers libres de dessin de modèle vivant à l’Académie de la Grande Chaumière. Sa rencontre avec Hervé Szydlowski influencera son dessin de croquis.

Montréal

Mais c’est à Montréal au Québec que François Vidal fait ses rencontres les plus marquantes au développement de sa peinture. Dominique Sarazin, Doris Savard , Jean-Pierre Lafrance et Michel Beaucage figurent parmi les artistes pour qui il ne cesse  d’exprimer sa reconnaissance.

Son atelier

L’artiste peintre François Vidal ne se voit pas sans atelier. Il ferait n’importe quoi (ou presque) pour avoir un espace où la peinture peu couler sur le plancher. Vidal a toujours possédé un espace de création. Ce lieu, pour l’avoir visité et même avoir posé comme modèle, m’apparaît comme complet et doté d’éléments essentiels pour un atelier à l’ambiance stimulante  et adapté à son genre de travail.

On y trouve un grand espace pour le travail de création artistique avec des tables et des chevalets de grandeurs variées.

Puis, un plus petit espace fermé, pour le  travail plus intellectuel: Ordinateur, écriture . Et enfin un fauteuil pour la lecture qui le passionne.

Atelier de François Vidal

Sur les murs ; des dessins d’instruments de musique, des affiches, des cartons d’invitations et d’évènements.  François a aussi collé des cartons et des papiers vierges pour que ses visiteurs puissent s’exprimer et marquer leur passage par un dessin ou un écrit. Quelle belle idée !

Son matériel

Un meuble à roulette aux tablettes chargées de pinceaux en abondances, de la peinture au gallon, du gesso et des médiums. Du papier Kraft et des toiles vierges sur lesquelles il maroufle ses œuvres. Sur une table, une boîte de pastel et de fusain. Mais surtout, une salopette pour pouvoir se salir !

Pinceaux, spatules dans l’atelier de François Vidal

Ses conseils :

«Change ta façon de penser», « arrête de dire que toi tu n’es pas un artiste», voilà ce qu’il m répond lorsque je lui ai demander ce qu’il dirait à une personne qui voudrait s’adonner à l’art.

Il explique très fermement: «Si tu veux vraiment, tu dois t’impliquer. Tu dois aussi investir». Comme de la peinture, des matériaux et y mettre du temps.

Mon expérience

Derrière un caractère fort, une stature imposante et une voix gigantesque, il se dégage de cet artiste François Vidal, une grande sensibilité. J’ai presque entendu son cri intérieur qui l’appelle à peindre, à créer et à approfondir son art.

Artiste: François Vidal
Modèle: Marie G

Pour connaître d’avantage l’artiste peintre François Vidal et voir ses oeuvres: FB, Twitter,

francoisvidal.com

trip-art-coissant.com

Merci de laisser un commentaire, j’aime bien vous lire. 🙂

Partager l'article

4 réponses sur “«Visite dans l’atelier» de l’artiste peintre : François Vidal”

  1. Merci Marie pour cet texte inspirant sur le parcours artistique de François Vidal. Ton article est intéressant et me fait vibrer. De plus tu as fait une belle rencontre. J’ai lu le livre de Pierre Morency moi aussi et je crois que je vais le relire. Il est génial.
    Aussi je veux te remercier pour ton e-book «Carnet du débutant». J’ai trouvé touchant l’histoire avec ta mère ainsi que la force qui se dégage de tes douces paroles.
    Et puis pas de diplôme…on s’en fout. Tu sais je ne pense pas que tous les artistes ont des diplômes. Tes conseils sont appropriés pour ceux qui hésitent à se lancer dans ce qu’ils aiment par peur du jugement ou du rejet. Si ça te plaît à toi, ça va plaire à quelqu’un d’autre aussi. Tous les goûts sont dans la nature…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *