Mes 3 tableaux réalisés

Après mes 3 collages, j’ai ressenti une certaine fierté. Prête pour affronter mes 3 tableaux. Vous avez vu un aperçu de mon processus d’autodidacte dans l’article précédent ; Mes 3 collages réalisés.

Mes 3 tableaux sont en majeure partie faits de collages avec des papiers gouachés mais ces collages sont également accompagnés de medium variés. On peut alors dire que c’est une technique mixte. L’idée était d’intégrer le collage dans le tableau.

Bien que les deux premiers ont été assez facile à réaliser, le troisième c’est avéré plus complexe. Mais j’en suis satisfaite. Autant dans le résultat que dans le plaisir.

Trois formats différents

Volontairement, j’ai choisi trois formats différents. Cela me donnait une source d’inspiration supplémentaire. 

Tableau 1 -Rectangle

C’est la forme étroite de ce rectangle qui m’a inspiré ce personnage habillé de papier gouaché. Une jupe laisse paraître ses jambes mises en valeur par de jolis bottillons. Va-t-elle s’amuser à une folle soirée qui se prolonge toute la nuit ? Serait-elle la vedette d’un spectacle de danse au cabaret? Que voyez-vous ?

Titre : La nuit porte conseil

 

Tableau 2 -Cercle

Un très beau cercle pour y placer une robe au large volant. Est-ce un bal, une célébration ou un rituel ? Quand pensez-vous ?

Titre : Lato sensu

 

Tableau 3 -Carré

Le ciel reprend son bleu après une abondante pluie dans ce grand carré. Le vêtement stylisé et le parapluie de collection sont restés…

Titre : À l’épreuve de l’eau

Et voici le résultat final, exposé à la Galerie Les Jardins Millen à Ahuntsic, Montréal

 

 

Vous aimeriez le faire aussi ? Vous le pouvez, voici comment :

Comment intégrer le collage dans un tableau

 Il faut d’abord passer par le processus que j’ai expérimenté comme autodidacte et expliqué dans les articles précédant.

Voici en résumé comment:

Choisissez un thème ou un sujet

Dans mon cas, j’avais le goût de faire quelque chose que je n’avais jamais fait auparavant.  Même, quelque chose qui ne m’avais jamais vraiment attiré comme sujet, le dessin de mode. C’est ce qui me rendait la tâche plus excitante où j’allais à la fois découvrir une technique et un sujet.

À vous de voir ce qui pourrait vous inspirer. Ça peut être un personnage, une maison, un fruit, un visage. Choisissez un élément que vous transformerez à votre guise. Mais garder à l’esprit qu’il devrait vous amener à vous servir de votre imagination. C’est ce que j’ai aimé dans mon improvisation du dessin de mode. Je vous encourage à l’essayer.

”La mode n’est ni morale ni amorale, mais elle est faite pour remonter le moral.’’  Karl Lagerfeld

’’Je ne crée pas des vêtements, je crée des rêves.”  Ralph Lauren

”L’ humour est une part naturelle importante de l’habillement.’’       Jean-Paul Gaultier

Ces citations sont tirées du livre Quand la vie défile de Jean-Claude Poitras, Les éditions de l’Homme.

Pratiquer le dessin du sujet

Même si vous ne savez pas dessiner, essayez, continuez. À force de pratique vous allez arriver à quelque chose d’intéressant. Ce n’est pas important que votre dessin soit parfait ou très réaliste. Cherchez plutôt un aspect qui vous parle, qui vous donne du plaisir. Qui vous porte à le développer à votre satisfaction. Vous pouvez trouver des livres et des images concernant votre sujet, cela aide à se familiariser et à mieux l’explorer. Mais, je reviens sur le fait que la pratique du dessin sera la meilleure façon d’apprivoiser votre thème ou votre sujet afin de l’amener à votre futur collage.

Papier gouaché

Il vous faudra du papier peint à la gouache pour vos premiers collages. Les collages peuvent se faire à l’aide de multiples papiers et matériaux mais pour un premier processus, du collage au tableau, je vous recommande fortement le papier gouaché. Prenez un papier qui peut recevoir un medium à l’eau. Puis, avec un pinceau de votre choix, appliquez la gouache avec degrand mouvement. Variez les couleurs, les épaisseurs, les transparences, les formes etc. Laissez bien sécher. Faites en plusieurs ou selon la taille de vos éventuels collages. Au début, travaillez plus grand que petit, cela vous facilitera la tâche.

Papier journal et croquis

Prenez une feuille vierge de type journal. Dessinez votre sujet à la manière d’un croquis et non d’un dessin achevé. Car c’est à partir de ce croquis que vous aller ‘’construire’’ le collage. Comme si votre croquis est pour le moment le squelette du produit fini. Restez simple au début, n’essayez pas de trop en faire ou de faire à la perfection. Vous aurez d’autres occasions pour aller plus loin dans le processus. Puis mettez-le de coté.

Préparation

Préparez, sur votre table de travail, deux sortes de colles. Par exemple une en bâton et une liquide, genre colle blanche d’écolier. Un petit contenant pour déposer un peu de colle liquide et un petit pinceau. Un petit bol d’eau pour garder votre pinceau humide. Un morceau de tissus absorbant pour éponger le pinceau, la colle, les papiers. Testez les colles avec les papiers avant de commencer.

Collage

Revenez à votre croquis. Remarquez si vous le voyez différemment, peut être avez-vous une meilleur idée de la direction qu’il va prendre. Une fois que vous avez une petite idée vous pouvez commencez à découper ou déchirer en morceaux le papier gouaché. Ça peut être de façon aléatoire, mais aussi avec une certaine réflexion. Observez si, dans les formes abstraites du papier gouaché, certaines peuvent s’adonner à votre croquis. Il s’agit de déborder du croquis afin de créer une version finale du sujet. Le défi est de garder un certain équilibre. Il faut bâtir tranquillement au début. Essayez quelques morceaux de papiers sans les coller. Puis déterminez quel sera le premier morceau que vous collerez. Et c’est à partir de lui que vous élaborerez.

Continuez

Faites en deux ou trois en augmentant graduellement la complexité du croquis et par le fait même le collage. Allez dans des teintes, des couleurs différentes du premier. Prenez plus de place sur la feuille que le premier. Tentez quelque chose qui vous paraît au premier abord peu conventionnel. Dites-vous, pour l’instant, que ce ne sont que des processus vers les éventuels tableaux. Osez, cela vous aidera à vous amenez plus loin, à vous surprendre vous même !

-Intégrer le collage au tableau

Vous devriez, à ce stade ci, avoir assez d’expérience pour passer au tableau pour une belle œuvre finale.

Préparation pour le tableau

Le support de bois est préférable pour intégrer votre collage. Je vous le conseille, du moins pour votre premier. Les supports comme la toile ou le carton peuvent plus facilement créer des bulles sous le collage. Ce qui ne donnerait pas un beau résultat. La surface rigide, lisse et solide du bois vous permettra d’éviter ces petits inconvénients.

La préparation de la surface de bois peut se faire avec deux couches de gesso ou du medium mat. Laissez séchez. Puis dessinez votre croquis et procédez de la même façon que vos collages sur le papier journal.

2 Astuces d’intégration du collage

Les gens me disent, lorsqu’ils regardent mes tableaux, ne pas voir que c’est un collage. C’est parce qu’il est bien intégré. Voici 2 astuces :

Vous pouvez vous permettre de ne pas remplir au complet votre sujet de vos papiers découpées. Puisque le collage se retrouve dans un environnement (le tableau) que vous devrez compléter avec d’autres medium. Il sera judicieux d’intégrer ces autres medium dans les vides ou les espaces sans papiers gouachés du sujet.

Ce qui est intéressant avec le tableau, c’est que vous avez la possibilité d’utiliser les morceaux de papiers déchirés ou découpés non seulement sur votre sujet mais sur d’autres espaces de la surface. Ce qui augmentera l’effet d’intégration.

Autres medium

Vous allez ensuite compléter avec un medium de votre choix pour que toute la surface du support soit remplie. Pour mes tableaux, j’ai utilisé de l’acrylique et des crayons de couleurs.  Une fois satisfait de votre œuvre, complétez avec une ou deux couches de medium mat pour sceller et protéger votre super création !

À vous maintenant le défi 😉

Laissez un commentaire, j’adore vous lire.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *